top of page

Investissements 2022-2026 : on s’y perd !

Mardi 26 mars, lors du vote du budget 2024, nous avons voté en conseil municipal l’actualisation de la Programmation Pluriannuelle d’Investissements (PPI) 2022-2026.

Une PPI est censée donner une visibilité sur les investissements de notre commune sur le long terme, un plan de route en quelque sorte…

Notre maire n’est pas rompu à l’exercice depuis très longtemps puisque nous avions dénoncé l’absence de PPI en 2021 alors que c’est une obligation des collectivités locales : en effet, en 2021, le maire s’était contenté de nous livrer 4 lignes portant sur les investissements… de 2022 !

En 2021, nous lui avions rappelé que le terme « pluriannuelle » indiquait que la programmation se devait de porter sur plusieurs années et pas seulement l’année à venir et que cette programmation ne pouvait pas se résumer à 4 lignes !


Notre maire a par la suite fait l’effort (enfin) de donner un peu plus de visibilité quant à ses prévisions de dépenses d’investissement, effort que nous avons salué en 2022. Nous ignorons comment cela se passait lors de la précédente mandature… les élus d’opposition avaient sans doute négligé de rappeler au maire ses obligations légales ?


Bien entendu, une PPI n’est jamais gravée dans le marbre et est amenée à être réactualisée régulièrement : puisqu’on communique sur un budget d’investissements à un horizon de 4 ans, voire plus, il faut s’attendre à des évolutions. C'était le sujet abordé en conseil municipal.

Après une refonte complète en 2023, qui avait vu l’abandon de nombreux projets d’investissements au profit des équipements de la future ZAC de Ferro-Lèbres – par ailleurs très contestée - nous assistons de nouveau en 2024 à des changements radicaux dans les perspectives d’investissement de notre maire à court-moyen terme.

De nouveau en 2024, pour la deuxième année consécutive, ce n’est plus à une actualisation de la PPI à laquelle le maire procède, mais plutôt à un nouveau grand chambardement.

On a vraiment l’impression que notre maire navigue à vue. Ceci nous fait penser à ce jeu du bonneteau, vous savez, celui qui consiste à deviner où est passée la carte que le maître du jeu fait valser habilement de gauche à droite... mais dans notre cas, ce sont les millions qui passent d’une ligne à l’autre !

Que constate-t-on ?


D’abord, que le montant total des investissements ne change pas sur la période allant jusqu’en 2026 : 30,5 millions d’euros, malgré les 5,12 M€ qui disparaissent du chapitre des investissements concernant les équipements de la ZAC de Ferro-Lèbres.


Investissements 2022-2026 : on s’y perd !


Sur ce chapitre, entre 2023 et 2024 : nous passons de 11,3 millions d’euros à 6,2 millions, alors que nous étions passés en 2022 de 2 M€ à 11,3 M€. La raison de cette disparition : le retard pris dans le projet de la ZAC de Ferro-Lèbres et le report en 2027 et 2028 d’une grosse partie de ces investissements : 4 M€ en 2027 et 1,12 M€ en 2028…

Alors puisque nous reportons des investissements, mais que le total reste le même, où sont passés ces 5 millions d’euros ?

 

Nous avons assisté ce mardi à un bel exercice de saupoudrage de ces 5 millions qui tombent à pic pour remettre sur les rails un certain nombre d’investissements abandonnés en 2023, mais pas seulement !

La plus grosse partie de cette manne financière inespérée (liée au retard affligé à la ZAC par le combat courageux des riverains qui ont déposé plusieurs recours contre la mairie auprès du tribunal administratif) sera affectée au rachat à l’EPFL de Toulouse Métropole du « bâtiment Colbert », un ancien bâtiment industriel situé dans la ZI de Pahin, pour un montant d’un peu plus de 1 M€. Rachat qu'on avait manifestement oublié de planifier au Château...


Le bâtiment Colbert dans la ZI de Pahin qui accueille des associations culturelles


Puis ce sera l’agrandissement de la crèche « île aux bambins » abandonné en 2023 qui bénéficiera de 750 k€, la création d’îlots de fraicheur augmentée de 700 k€ (+64%) par rapport à la PPI précédente, l’extension du cimetière de Pahin, abondé de 500.000 € tout rond (+57 %), une provision pour « aléas » également de 500.000 € tout rond, l’amélioration de l’accueil du public (abandonné en 2023) revient quant à lui avec un montant de 350 k€, etc, etc…


En résumé, une bonne partie de ce qu’on avait enlevé en 2023, on le reprogramme en 2024 !

Au vu de cette valse des millions et des centaines de milliers d’euros d’un poste à l’autre, nous ne serions pas surpris de voir une nouvelle PPI venir l’an prochain rebattre les cartes au gré des humeurs et des priorités changeantes de notre maire.

Tout ça n’est pas très sérieux, et nous formulons le souhait d’une programmation pluriannuelle d’investissements qui afficherait une certaine stabilité dans le temps, avec une vision qui ne change pas tous les quatre matins !

C'est la raison pour laquelle nous avons voté contre cette PPI.

363 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentários


bottom of page