top of page

Réunion publique sur le PLUiH

Dernière mise à jour : 30 mars

Ce mercredi 27 mars, lors d'une réunion publique sur le PLUiH au Phare de Tournefeuille, j'ai questionné le maire sur deux points :


 Pourquoi un objectif affiché de 25% de logements sociaux quand l'article 55 de la loi SRU prévoit que "dans les communes appartenant à des territoires dont la situation locale ne justifie pas un renforcement des obligations de production, cette obligation est fixée à 20 % de logements sociaux." C'est le cas pour l'ensemble des communes de Toulouse Métropole.

M. le maire nous a expliqué ses raisons de viser plus haut que l'objectif légal en vigueur aujourd'hui pour en quelque sorte anticiper une hausse possible de cet objectif, qui peut être révisé chaque année par la préfecture selon des règles précises et clairement établies (donc pas du jour au lendemain comme le laisse entendre le maire !)...

On aimerait que M. le maire mette autant d'entrain à être exemplaire sur d'autres sujets, comme la tranquillité publique, par exemple...

Ma deuxième question portait sur l'orientation donnée à l'OAP Larramet-Marquisat (Socamil) aujourd'hui classée "Zone d'activités économiques" dans le PLU :

Pourquoi ne pas garder l'ensemble de cette zone sous ce statut de "zone d'activités économiques", afin de pouvoir accueillir de nouvelles entreprises à Tournefeuille plutôt que de la dédier, même partiellement, à la construction de logements ?

M. le maire nous a expliqué que c'était le résultat de la concertation lancée après l'élection municipale de 2020, quand à l'époque on parlait de 800 logements : donc 40% de surface dédiée à l'activité économique (dont un supermarché selon nos sources) et 60% de logements. Un choix hybride qui ne nous semble pas pertinent, étant donné le retard pris à Tournefeuille en matière d'accueil des entreprises sur notre territoire.

Des chiffres sur lesquels nous émettons également de sérieux doutes : parle-t-on du % par rapport au projet final (500 à 600 logements ?) ou seulement de la première tranche des travaux qui porte sur 274 logements ? Décidément en matière d'urbanisme notre maire aime cultiver le "flou artistique" !

Un point également soulevé par une autre personne qui a mentionné le terme de "ville dortoir"...

M. le maire nous a rappelé que l'histoire de Tournefeuille était d'être résidentielle et qu'il n'avait jamais considéré que Tournefeuille était une "ville dortoir".

Quand d'autres le pensent, c'est donc qu'ils se trompent... CQFD !

Pour ce qui est du renforcement de l'accueil des entreprises, il a ajouté : "ce n'est pas notre projet politique", en contradiction avec la volonté affichée dans la présentation !
Au moins, ça a le mérite d'être clair !

La réunion dans sa totalité :



Document présenté et déjà présenté en décembre 2023 :

2023_12_20_PLUiH-reunion-publique-21.12.23_O
.pdf
Download PDF • 3.44MB

234 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page