top of page

Nos vœux pour Tournefeuille

Dernière mise à jour : 12 janv.

Chères Tournefeuillaises, chers Tournefeuillais,


Les élus de Pour Tournefeuille vous souhaitent une excellente année 2024 : qu'elle vous apporte santé, prospérité et bonheur.

Ce nouvel an est également l’occasion pour notre groupe d’émettre un certain nombre de vœux pour Tournefeuille.


Tout d’abord sur le plan de la tranquillité publique où Tournefeuille a défrayé la chronique en 2023 en décrochant la palme de la ville la plus cambriolée de France.


Pour une police municipale forte


En tant qu’élus d’opposition, nous n’avons pas attendu la vague de cambriolages de l’été 2022 pour exiger de la mairie un renforcement des effectifs de Police Municipale et l’installation de caméras de vidéoprotection sur les grands axes de notre commune. C’est un combat que nous avons porté dès le conseil municipal de juillet 2020. Au fil des conseils, nous sommes sans cesse montés au front sur ce sujet sans jamais obtenir de réponse et il aura fallu attendre 2023 pour que M. le maire annonce vouloir renforcer les effectifs de Police Municipale et moderniser un dispositif de vidéoprotection obsolète en installant quarante nouvelles caméras d’ici la fin du mandat.

Nous nous réjouissons d’avoir été entendus, fut-ce avec 3 ans de retard, et saluons cette « prise de conscience collective » hélas bien tardive.

Est-ce suffisant ?

Non.

Comme j’ai pu le rappeler en novembre 2023 dans la presse et lors d’une interview télévisée, il faut renforcer les effectifs de notre Police Municipale .

Avec à ce jour seulement 8 policiers sur le terrain quand il en faudrait 16 pour n’être que dans la moyenne des villes françaises, la tranquillité publique reste le parent pauvre de la politique municipale.

Faut-il compter sur la récente création d’un poste de « Directeur de la tranquillité publique » pour changer la donne ? Non plus.

Ce sont de plus d’agents sur le terrain dont notre ville a besoin, pas d’un directeur de plus.

Faute de volonté politique et de véritables moyens donnés à notre Police Municipale , il y a fort à parier que Tournefeuille reste en haut d’un palmarès que notre maire a récemment qualifié d’ « assez inintéressant, mais très médiatique ».

Nous continuerons pour notre part à nous intéresser à ce sujet qui touche les Tournefeuillais, quitte pour cela à être accusés de « récupération politique » par Mme l’adjointe en charge de la tranquillité publique.

Mieux vaut en sourire !


Pour des projets innovants et de qualité


Notre second vœu est que notre maire s’inspire des villes voisines qui ont su insuffler un saut qualitatif en matière de projets d’urbanisme.

D’abord, Plaisance-du-Touch et sa ZAC à taille humaine de 460 logements avec 1500 m² prévus pour les commerces et un nouveau gymnase (ZAC de Ferro-Lèbres à Tournefeuille : 750 logements, aucun commerce, aucun gymnase).


Ensuite, Colomiers qui met en œuvre une zone de maraîchage urbain sur 8 ha quand notre demande de création d’une ferme urbaine sur le secteur du Pirac nous avait valu les moqueries de notre 1ère adjointe. Une activité de maraîchage à Tournefeuille ferait sens, permettrait de créer des emplois, de mettre en place des projets éducatifs voire de favoriser la réinsertion de certains jeunes Tournefeuillais par le travail.

Nos voisins y parviennent… à Tournefeuille, on ne sait pas faire !

Pour une véritable écoute de nos concitoyens


On aime à Tournefeuille déclarer vouloir « vivre ensemble, faire ensemble »...

Un joli slogan mais qui sonne creux quand M. le maire décide de programmer la réunion de « concertation » du futur Plan Local d’Urbanisme intercommunal et d’Habitat (PLUi-H) un 21 décembre, veille du départ en congés de Noël !

La mairie se targuera dans son communiqué de presse d’avoir attiré « une centaine de Tournefeuillais » à cette invitation de dernière minute. Une fois décomptés les élus de la majorité présents, nous en avons compté une cinquantaine, bien maigre participation pour une ville de 30.000 habitants.


Pour un véritable local pour la minorité municipale


En juillet 2021, suite à la démolition du bâtiment administratif, nous avons été relogés dans des « locaux modulaires provisoires » totalement inadaptés : on y étouffe en été, on y gèle en hiver...

La mairie nous avait promis un local au rez-de-chaussée du futur bâtiment administratif... hélas, en juin dernier, quelques semaines avant sa livraison, nous apprenions que nous n'y aurions pas notre place.


Les locaux modulaires provisoires inadaptés dans lesquels nous sommes cantonnés depuis juillet 2021


cf. article de la Dépêche du Midi :

Après deux ans et demi, il semble bien que ce ne soit pas la priorité de notre maire d’offrir aux élus d’opposition les moyens pour exercer leur mandat dignement.

Rien de vraiment surprenant puisque le ton était donné dès le premier conseil municipal de juillet 2020 avec l’annulation pure et simple de la moindre indemnité pour les élus d’opposition, chose inédite à Tournefeuille !



Cet article paraîtra dans le TNF MAG n° 133 de janvier 2024

846 vues0 commentaire
bottom of page